Housewife chat - Mga dating pangalan ng pilipinas

This workshop, organized by FAO in Rome from the 19th to the 21st of January 2015, aimed to : Assess the gap between the need and the current state of drylands monitoring Explore the opportunities offered by new technology and policy commitment Initiate a collaborative process to promote large-scale, comprehensive monitoring of drylands L’atelier régional de formation sur la documentation et la dissémination des bonnes pratiques de gestion durable des ressources naturelles acquises dans la mise en oeuvre des projets SAWAP s’est ouvert ce 9 novembre 2015 à Cotonou sous la présidence du capitaine Lokossou Achille Orphée, représentant le Directeur Général des Eaux et Forêts du Bénin.

C’est par des remerciements à l’endroit du Bénin pour la facilitation de cet atelier que M.

mga dating pangalan ng pilipinas-47

Mga dating pangalan ng pilipinas

Yet dryland trees, forests and agrosilvopastoral systems can play a major role in improving environmental sustainability, productivity and resilience.

Restoration, i.e., regaining ecological functionality and enhancing human well-being, is both a compelling need and a major opportunity.

Management and restoration suffer as a consequence.

Initiatives to restore productivity to the drylands, including the Africa’s Great Green Wall initiative, therefore run the risk of flying blind.

Groupes cibles Cinq grands groupes sont visés : • Les ministères, les services techniques (agriculture, élevage, environnement, recherche), les projets/programmes sectoriels de lutte contre la désertification/dégradation des terres ; • Le réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), les plates-formes sous régionales des ONG sur la désertification ; • Les opérateurs de terrain (ONGs, associations et organisations paysannes) de lutte contre la désertification/dégradation des terres, la variabilité et les changements climatiques.

Bénéficiaires finaux • 4.000 ménages, soit 25.000 personnes environ, y compris les plus vulnérables (femmes, jeunes, agriculteurs, éleveurs/pasteurs). Partenaires Ce sont les organisations régionales et internationales impliquées dans la thématique en Afrique de l’Ouest (UEMOA, CEDEAO, ABN, ABV, ALG, CENSAD) ; la Grande Muraille Verte au Sahara et au Sahel, Terr’Africa (AUC-CENSAD, OSS, NPCA), le Secrétariat de l’UNCCD et le Mécanisme mondial.

Most people are poor and many subsist on less than US

Bénéficiaires finaux • 4.000 ménages, soit 25.000 personnes environ, y compris les plus vulnérables (femmes, jeunes, agriculteurs, éleveurs/pasteurs). Partenaires Ce sont les organisations régionales et internationales impliquées dans la thématique en Afrique de l’Ouest (UEMOA, CEDEAO, ABN, ABV, ALG, CENSAD) ; la Grande Muraille Verte au Sahara et au Sahel, Terr’Africa (AUC-CENSAD, OSS, NPCA), le Secrétariat de l’UNCCD et le Mécanisme mondial.Most people are poor and many subsist on less than US$1 per day.Degradation is widespread and climate change is likely to make matters worse.Résultats attendus • Au moins 15 000 ha de terres dégradées sont restaurées au Sahel et en Afrique de l’Ouest à l’horizon 2015 et permettent un accroissement moyen de 15 % de la production agro-sylvo-pastorale ; • Les capacités opérationnelles des Etats sont renforcées dans la coordination et la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest ; • Les connaissances sur les impacts des changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest, ainsi que les meilleures expériences sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques sont capitalisées et disséminées pour favoriser une mise à l’échelle de la GDT ; • Les capacités des pays de l’espace CILSS/CEDEAO à intégrer la gestion durable des terres et l’adaptation Principales activités Pour atteindre les résultats quatre activités seront exécutées : • Mettre en oeuvre un programme d’investissement pour la récupération des terres dégradées en vue d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale ; • Appuyer à la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad ; • Produire et gérer des connaissances et des technologies et renforcer les capacités sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques ; • Améliorer la gouvernance des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques.Zone d’intervention Les 17 pays de l’espace CILSS/CEDEAO (Bénin, Burkina, Cote d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Guinée, Cap Vert, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Libéria, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo).Le PRGDT qui s’inscrit dans une approche régionale de la problématique de gestion durable des terres et du changement climatique Développement Durable vise plus spécifiquement à « créer les conditions techniques, politiques et stratégiques pour une GDT et l’adaptation pour la réduction de la vulnérabilité des populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest aux changements climatiques ».

||

Bénéficiaires finaux • 4.000 ménages, soit 25.000 personnes environ, y compris les plus vulnérables (femmes, jeunes, agriculteurs, éleveurs/pasteurs). Partenaires Ce sont les organisations régionales et internationales impliquées dans la thématique en Afrique de l’Ouest (UEMOA, CEDEAO, ABN, ABV, ALG, CENSAD) ; la Grande Muraille Verte au Sahara et au Sahel, Terr’Africa (AUC-CENSAD, OSS, NPCA), le Secrétariat de l’UNCCD et le Mécanisme mondial.

Most people are poor and many subsist on less than US$1 per day.

Degradation is widespread and climate change is likely to make matters worse.

Résultats attendus • Au moins 15 000 ha de terres dégradées sont restaurées au Sahel et en Afrique de l’Ouest à l’horizon 2015 et permettent un accroissement moyen de 15 % de la production agro-sylvo-pastorale ; • Les capacités opérationnelles des Etats sont renforcées dans la coordination et la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest ; • Les connaissances sur les impacts des changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest, ainsi que les meilleures expériences sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques sont capitalisées et disséminées pour favoriser une mise à l’échelle de la GDT ; • Les capacités des pays de l’espace CILSS/CEDEAO à intégrer la gestion durable des terres et l’adaptation Principales activités Pour atteindre les résultats quatre activités seront exécutées : • Mettre en oeuvre un programme d’investissement pour la récupération des terres dégradées en vue d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale ; • Appuyer à la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad ; • Produire et gérer des connaissances et des technologies et renforcer les capacités sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques ; • Améliorer la gouvernance des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques.

Zone d’intervention Les 17 pays de l’espace CILSS/CEDEAO (Bénin, Burkina, Cote d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Guinée, Cap Vert, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Libéria, Sénégal, Sierra Leone, Tchad et Togo).

Le PRGDT qui s’inscrit dans une approche régionale de la problématique de gestion durable des terres et du changement climatique Développement Durable vise plus spécifiquement à « créer les conditions techniques, politiques et stratégiques pour une GDT et l’adaptation pour la réduction de la vulnérabilité des populations du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest aux changements climatiques ».

||

Bénéficiaires finaux • 4.000 ménages, soit 25.000 personnes environ, y compris les plus vulnérables (femmes, jeunes, agriculteurs, éleveurs/pasteurs). Partenaires Ce sont les organisations régionales et internationales impliquées dans la thématique en Afrique de l’Ouest (UEMOA, CEDEAO, ABN, ABV, ALG, CENSAD) ; la Grande Muraille Verte au Sahara et au Sahel, Terr’Africa (AUC-CENSAD, OSS, NPCA), le Secrétariat de l’UNCCD et le Mécanisme mondial.

Most people are poor and many subsist on less than US$1 per day.

Degradation is widespread and climate change is likely to make matters worse.

Résultats attendus • Au moins 15 000 ha de terres dégradées sont restaurées au Sahel et en Afrique de l’Ouest à l’horizon 2015 et permettent un accroissement moyen de 15 % de la production agro-sylvo-pastorale ; • Les capacités opérationnelles des Etats sont renforcées dans la coordination et la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest ; • Les connaissances sur les impacts des changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest, ainsi que les meilleures expériences sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques sont capitalisées et disséminées pour favoriser une mise à l’échelle de la GDT ; • Les capacités des pays de l’espace CILSS/CEDEAO à intégrer la gestion durable des terres et l’adaptation Principales activités Pour atteindre les résultats quatre activités seront exécutées : • Mettre en oeuvre un programme d’investissement pour la récupération des terres dégradées en vue d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale ; • Appuyer à la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad ; • Produire et gérer des connaissances et des technologies et renforcer les capacités sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques ; • Améliorer la gouvernance des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques.

per day.

Degradation is widespread and climate change is likely to make matters worse.

Résultats attendus • Au moins 15 000 ha de terres dégradées sont restaurées au Sahel et en Afrique de l’Ouest à l’horizon 2015 et permettent un accroissement moyen de 15 % de la production agro-sylvo-pastorale ; • Les capacités opérationnelles des Etats sont renforcées dans la coordination et la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest ; • Les connaissances sur les impacts des changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest, ainsi que les meilleures expériences sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques sont capitalisées et disséminées pour favoriser une mise à l’échelle de la GDT ; • Les capacités des pays de l’espace CILSS/CEDEAO à intégrer la gestion durable des terres et l’adaptation Principales activités Pour atteindre les résultats quatre activités seront exécutées : • Mettre en oeuvre un programme d’investissement pour la récupération des terres dégradées en vue d’améliorer la production agro-sylvo-pastorale ; • Appuyer à la mise en oeuvre du programme d’action sous régional de lutte contre la désertification en Afrique de l’Ouest et au Tchad ; • Produire et gérer des connaissances et des technologies et renforcer les capacités sur la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques ; • Améliorer la gouvernance des ressources naturelles et l’adaptation aux changements climatiques.

Tags: , ,